aliqua


aliqua
ălĭquā, adv. [aliquis] [st1]1 [-] par quelque endroit.    - iste cupere aliquā evolare, si posset, Cic. Verr. 1, 67 : lui, il ne désirerait que s'envoler par quelque issue, si c'était possible.    - evadere aliquā, Liv. 26, 27, 12 : sortir par quelque ouverture. [st1]2 [-] fig. par quelque moyen.    - si non aliquā nocuisses, mortuus esses, Virg. B. 3, 15 : si tu n'avais trouvé quelque moyen de lui nuire, tu serais mort.
* * *
ălĭquā, adv. [aliquis] [st1]1 [-] par quelque endroit.    - iste cupere aliquā evolare, si posset, Cic. Verr. 1, 67 : lui, il ne désirerait que s'envoler par quelque issue, si c'était possible.    - evadere aliquā, Liv. 26, 27, 12 : sortir par quelque ouverture. [st1]2 [-] fig. par quelque moyen.    - si non aliquā nocuisses, mortuus esses, Virg. B. 3, 15 : si tu n'avais trouvé quelque moyen de lui nuire, tu serais mort.
* * *
    Aliqua, aduerbium per locum. Cic. Par aucun lieu, ou quelque part et voye.
\
    Aliqua. Terent. Vereor ne vxor aliqua hoc resciscat mea. Par quelque moyen, En aucune sorte, Aucunement.

Dictionarium latinogallicum. 1552.

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.